CLASSES
Mage combattant
Amplifie sa force brute avec une magie puissante.
Le guerrier était perdu et la nuit approchait. Seul dans ces bois hantés, il savait qu'il ne passerait pas la nuit, mais nulle part il ne trouvait d'abri. Alors qu'il se résignait à accepter son destin, quelque chose attira son regard... une faible lueur à travers les arbres.

Le guerrier approcha et découvrit peu à peu l'éclat d'un feu de camp. Un mage était assis à proximité, ses fines mains tendues vers les petites flammes. Après avoir approché prudemment, le guerrier demanda refuge au mage, qui accepta de bon cœur.

Les deux hommes sympathisèrent, commencèrent à s'enseigner leurs techniques respectives et le guerrier apprit quelques-uns des meilleurs sorts du mage.

En voyageant, ils arrivèrent un jour près d'une grotte où résonnait un terrible grognement. Le guerrier entra le premier, longeant à pas lents la paroi froide de la caverne tandis que le grognement s'intensifiait. Dans les profondeurs, une créature mi-femme mi-démon se tordait sur le sol : c'était une Ensourceleuse possédée.

Le guerrier tourna les talons pour s'enfuir, mais trop tard : l'Ensourceleuse poussa un hurlement et lui lança un sort mortel. Avant que le sort n'atteigne sa cible, cependant, le mage s'interposa.

Le guerrier, désormais un mage combattant et un Traque-Source, n'oublia jamais le mage, ni la magie qu'il avait laissé derrière lui.
Ecclésiastique
Soigne ses alliés ou fracasse des crânes, en fonction du sens du vent.
Même si les Sept Dieux sont tout-puissants, il ne faut pas s'attendre à les voir livrer leurs propres guerres. Un ordre d'ascètes dévoués aux Sept Dieux et versés dans les arts de la guerre et de la guérison accomplit donc leur volonté divine.

Ces hommes et ces femmes sont entraînés à puiser dans un régime spartiate de criquets et de neige la force brute requise pour faire pencher la balance dans toute guerre sainte. Ils soignent et régénèrent leurs alliés avec la même efficacité qu'ils annihilent leurs adversaires.

Ennemis de la Source et de toute magie impie, les ecclésiastiques sont la main purificatrice des dieux. Depuis des siècles, ils s'efforcent aux côtés de l'Ordre des Traque-Source de purifier le monde de la magie maléfique.
Enchanteur
Préfère contrôler le cours de la bataille à distance, en manipulant ses ennemis avec une magie puissante.
Les orcs ? Des marionnettes. Les créatures du vide ? Des poupées. Pour l'enchanteur, les ennemis sont plus des jouets que des menaces, et le combat est pour lui autant un jeu qu'une expérience.

Élevé par des philosophes de la nature dévoués, l'enchanteur a grandi en pensant que les races les moins désirables avaient une importance capitale. Un orc vivant peut servir à des expériences que l'on ne tenterait pas même en rêve sur un humain, après tout. Formé à capturer et contrôler ces cobayes, l'enchanteur dispose d'une expertise inégalée. Toutefois, les philosophes de la nature ne s'attendaient pas à ce que leur enchanteur si bien formé se rende compte de l'horreur de leurs expériences et retourne cette expertise contre eux.

Les Traque-Source qui les ont sauvés des pieux où ils étaient condamnés à être empalés ont laissé le choix à l'enchanteur : pourrir en prison ou utiliser ces pouvoirs de manipulation dans l'intérêt général.
Combattant
Guerrier brutal passé maître dans le combat rapproché.
Il n'y avait aucune Légion dans les bas quartiers de Yuthul Gor. Pas plus que de maire, de magistrat ou de loi. Il n'y avait que le combattant. Si on vous volait votre cheval, le combattant le retrouvait. Si vous étiez victime d'extorsion de la part de votre logeur, le combattant le ramenait à la raison. Cette justice était dure, mais efficace ; l'ordre prévalait.

Quand le roi entendit parler du milicien qui osait faire appliquer la loi sans autorisation royale, il fut outré. "Bannissez ce traître", ordonna-t-il. Cependant, les gardes royaux furent bien incapables de maîtriser le combattant, en dépit de leurs épées et de leurs lances.

Finalement, le roi fit appel à une sorcière noire pour lancer un sort sur le soi-disant usurpateur. Alors qu'il dormait, le combattant fut assailli par de terribles cauchemars, plus redoutables que les soldats. Complètement terrifié, il s'enfuit et erra des semaines durant avant que les cauchemars ne commencent à s'atténuer. Toutefois, s'il osait prendre la route du retour, les cauchemars revenaient de plus belle.

Le roi était peut-être intouchable, mais la magie noire ne l'était pas. En tant que Traque-Source, le combattant allait détruire le maléfice à sa source. Puis ce serait le tour du roi.
Chevalier
Spécialiste de la stratégie militaire, le chevalier est formé non seulement pour combattre, mais aussi pour rassembler des troupes.
Le chevalier n'était qu'un parmi tant d'autres dans son clan, mais il est le dernier survivant. La Maison des Sturmgrave fournissait d'innombrables combattants intrépides pour protéger le royaume, des combattants acclamés tant pour leurs prouesses au combat que pour leur droiture.

De fait, on leur vouait une si grande admiration que des seigneurs de moindre envergure commencèrent à les jalouser. L'un d'entre eux, refusant de passer au second plan au sein des armées et dans l'estime de la reine, échafauda un plan pour détruire la soi-disant "Maison des Héros".

Le seigneur ordonna un acte abject : le pillage et la destruction d'une petite ville paisible. Par d'habiles manipulations, le fourbe parvint à faire porter les soupçons sur les chevaliers de la Maison des Sturmgrave. Tous furent jugés, déclarés coupables par un magistrat corrompu et pendus.

Le chevalier, qui n'était alors qu'un enfant, n'a jamais oublié cette terrible injustice. Il portait déjà la marque de la Maison des Sturmgrave, la Maison des Héros, et son désir de justice ne fit que croître avec sa force et son honneur.

À présent, le chevalier, un Traque-Source, mène une charge incessante sur sa monture contre ceux qui se livreraient à des exactions contre des innocents.
Ranger
Tireur d'élite doué d'un instinct de survie légendaire.
Les archers des Pics Méridionaux n'ont plus besoin d'être présentés. Tous les chasseurs égarés ou les voyageurs curieux qui tombent sur eux s'en rendent compte quand une flèche agile leur transperce le cœur.

Nomades autonomes, les archers ne s'intéressent pas aux affaires des habitants des plaines et rechignent à quitter les montagnes clairsemées où ils se sentent chez eux. Leur tribu n'a daigné prendre part aux affaires du continent qu'à une seule occasion au cours de son histoire : pour combattre dans la guerre presque totale contre Braccus Rex, le seigneur de Source.

Depuis la défaite de Braccus, les archers offrent, une fois par génération, leur meilleur soldat à l'Ordre des Traque-Source dans un effort pour éradiquer la Source avant qu'elle ne regagne son pouvoir. Ces soldats sont inégalés à Rivellon, en raison de leur adresse au tir et de leur capacité à frapper sans être vus, comme le vent des montagnes.
Larron
Avec beaucoup de talent et un peu de chance, ce larron voit le monde comme un coffre ouvert.
Le boulot devait être simple : entrer dans le coffre et prendre l'or. Le larron n'avait pas pris la peine de demander à qui étaient le coffre et l'or : la question était sans intérêt.

L'or froid, lourd et brillant n'avait rien d'humain, après tout. Les humains peuvent être intimidés, alors que l'or peut être livré au commanditaire du travail en échange d'une petite part ou, en cas de vraie malchance, de la vie du larron.

Hélas, ce boulot entrait dans la seconde catégorie.

Les mécanismes internes du coffre produisaient des clics plus ou moins aigus, satisfaisants pour une oreille exercée. Quelques manipulations de plus et le tour était joué ! Le larron ouvrit la grande et lourde porte, juste assez pour se glisser à l'intérieur. Il remplissait sans bruit une sacoche d'or quand deux mains puissantes le saisirent par les épaules sans lui laisser le temps de réagir.

"Beau travail, lui dit le propriétaire de ces mains en le retournant face à lui. Mais une personne aussi habile avec un crochet devrait travailler pour le royaume, plutôt que contre lui."

"Vous m'avez pris", répondit le larron. "Je suis le Grand Maître des Traque-Source, répondit l'autre en riant. Je peux attraper n'importe qui.
Lame des ombres
Puissant assassin dont l'arsenal, composé de dagues et de magie, terrifierait l'ennemi, s'il avait le temps de savoir ce qui lui arrive.
Quand l'Ensourceleur devint fou de rage, seuls ceux qui parvinrent à fuir purent échapper à une mort terrible. Grâce à son agilité, la lame des ombres se sauva, mais le reste du village n'eut pas cette chance.

Tel un orphelin errant sur les routes, la lame des ombres côtoya voleurs, mendiants, pirates et assassins, qui lui apprirent que l'homme n'est qu'une bête et que les lois de la nature sont simples : tuer ou être tué, manger ou avoir faim.

Toutefois, survivant parmi tant d'autres, il lui fallait un avantage. En se faisant passer pour l'enfant d'un noble, la lame des ombres parvint facilement à se faire accepter à l'Académie des Traque-Source. Là, elle eut accès librement aux plus grands secrets de la magie, qu'elle s'évertua à perfectionner.

Lorsque sa ruse fut découverte, il était déjà trop tard. L'académie avait un élève brillant, et la lame des ombres avait découvert que chasser les Ensourceleurs était plus satisfaisant pour l'âme que de commettre des vols à la tire. En général.
Voyageur
Survivaliste adepte de la magie, le voyageur est difficile à toucher et encore plus difficile à esquiver.
Le voyageur n'a pas été porté par une femme, mais par une bête... c'est du moins ce que dit la rumeur. Élevé par les créatures et les arbres de la Forêt spectrale, le voyageur a appris l'art de la survie avant même d'apprendre à parler.

Des bêtes qui auraient tué un autre humain d'un seul coup jouaient avec le voyageur et veillaient sur lui ; éviter les éclairs, une question de survie pour beaucoup, était le sport préféré du voyageur.

Quand le Grand Maître de l'Ordre des Traque-Source entendit parler de cette personne remarquable, il envoya une expédition prendre contact avec elle. Même s'il craignait de quitter la nature, le voyageur ne put résister à l'envie d'en savoir plus sur ces étranges, mais puissants, Traque-Source...
Sorcière
Personnage intimidant, qui terrifie autant ses ennemis que ses alliés avec ses pouvoirs impressionnants.
La sorcière ricanait au-dessus du large chaudron. Des vapeurs dorées s'en élevaient en dessinant des motifs complexes, tandis qu'un doux parfum de jasmin emplissait la cave obscure. "Voilà le poison parfait, se disait la sorcière. À la fois beau et mortel."

Soudain, BOUM ! La porte de la cave s'ouvrit violemment et un groupe de dix Traque-Source investit la pièce. La sorcière sourit et, d'un simple geste, fit apparaître une petite armée de morts-vivants suintants devant le chaudron.

"Cette fois, nous ne sommes pas venus nous battre, lança le chef des Traque-Source. Nous avons besoin de vous." Puis, après une courte pause "... et vous avez besoin de nous."
Mage
Érudit féru de magie, capable de déclencher une bataille ou d'y mettre fin d'un geste, en arrachant une victoire rapide à distance.
Le mage releva les yeux de l'épais grimoire. À l'extérieur de la petite cabane, les bruits caractéristiques d'une lutte retentirent soudain et un rugissement orc le fit frissonner. Cependant, ce n'était pas le moment d'avoir peur.

À la lumière des lunes, la silhouette imposante de l'orc se détachait affreusement devant les bois paisibles. Il bloquait quelqu'un sous un de ses énormes genoux et la victime criait avec une angoisse vaine. Le mage siffla. Tournant sa grosse tête, l'orc eut à peine le temps de voir qui se tenait à distance avant que son corps vert ne se transforme en cendres.

Le rescapé se releva en époussetant la poussière d'orc de ses cheveux et tendit la main. Une chevalière de l'Ordre des Traque-Source brillait à son doigt.

"Mon ami, dit-il, on m'a envoyé trouver le grand mage de ces bois. Mais il semble que vous m'ayez trouvé en premier."